(Livre d'or)

138 message(s) dans le livre d'or

MBABA NOUBLA - PARIS Le 24/02/2007

Mes chers compatriotes.
je choisis ce mot " compatriotes" en saluant le courage te la volonté dont vous faites preuve. Etant au Sénégal, un pays non frontalier direct de notre pays, mais quand vous essayer de nous mettre à jour de toute une situation. partout où un comorien se trouve, il est donc le miroir de son pays, sa famille, son ethique. Votre point d'info nous reconforte surtout nous qui avons leurs petits frères et soeurs au Sénégal. je salue votre initiative et esperant que notre gouvernement en reconnaitra.. rien qu'un petit merci de leur part nous en rassure. On souhaiteRAIT que vos autres COMPATRIOTES se trouvant dans d'autres pays en feront autant.. Pouvez vous encore mettre le nom de tous les étudiants (es) comoriens (es) vivant au Sénégal. Non seulement pour nous informer plus mais montrer le gouvernement qu'il faut faire un recensement de sa matière grise....Encore une fois MERCI nos frères et soeurs au Sénégal

Said Ahmed SAID YASSINE ( Ecrivain ) Le 22/02/2007

Je suis tellement ravi de votre initiative. Je ne pense pas que cela soit trop tard pour l’apprécier. Si ce qu’il faut c’est de l’énergie et du courage, alors là vous avez accompli une tâche très importante dans le domaine de l’information et de la culture. Comme l’enseignement, la culture n’ont pas de frontière, la communication aussi n’en a pas. Je vous garantis que c’est une réussite, et la vraie réussite est celle que l’on partage. Votre site est très salutaire.
Je vous remercie.
Said Ahmed SAID YASSINE
Lyon.

Badaouya Le 13/02/2007

cher compatriote ; les comores d'aujourd'hui a besoin de nous. ouvrons nous les yeux et dirigeons nous dans le bon sens, tous ensembles on arrivera un jour.Chacun d'entre nous est responsable de son acte. en revenche on est des etudiants, pensons à d'abord.pour la reuçute ,nous les Parisiens on est toujours avec vous mercie de votre comprehenssion . badaouya paris

hamidou adame Le 04/02/2007

AS YOU KNOW MY FRIENDS COMORAN WE HAVE BEEN STARTED A NEW 2007 SO I PREFFER TO TAKE THIS OCCASIO TO WISH YOU THE BEST ABOUT ANY LINE OF STUDY THAT YOU ARE ALSO TO BECOME SUCCESSFUL WITH AN EXLANT WAY 'CAUSE OUR COUNTRY STILL WAITTING FOR US ABOUT A GOOD FUTUR IN OUR STUDY WILLING SO I TAKE THIS CHANCE ALSO TO WISH THE BEST TO MY FRIENDS OF MY VILLAGE M'VOUNI LIVING IN SENEGAL ,EGYPT,SIRY,MAROCO AND FRANCE THANK YOU

HAMIDOU ADAME Le 04/02/2007

comme vs savez mes ami(e)s comoriens qu'on a commencee ' une nouvelle annee 2007 dc je preffere prendre cet ocasion en vs souhaitant une tres bonne chance ds toutes les prenche d'eteudes que vs etes en portant une bonne recolte avec une exlante route parcque notre pays ns attandons avec une bonne recolte sur les etudes inchaallaah dc je tien cet occasion aussi en souhaitant une tres bonne chance a' mes AMI(e)S de mon village NATALE MVOUNI QUI SONT LABAS AU SENGALE ,EGYPTE,MAROC,SIRY ET EN FRANCE MERCI

KHARFALLAH Mohamed Le 12/01/2007

Mes chers compatriotes, mes chers camarades, mes chers amis, c'est avec une très grande joie que je tiens à vous présenter tous mes meilleurs voeux pour cette nouvelles année 2007, bonheur, santé et réussite dans vos examens ainsi que dans vos entreprises.Lors de mon séjour à Dakar en décembre 2006 j'étais ému de l'accueil que vous m'avez tous apporté.Vous êtes des gens bien.Ainsi je tiens vivement à saluer toute votre bravoure.
Affectueusement kharfallah!

Le K.F!

IKNAY ADAME Le 31/12/2006

JE SUIS ETUDIEUS COMORIENS ,NEE' A` M'vouni Bamabo,residant au caire egypte en faisant mes etudes en anglais et en arabe dc je suis telement contente de vs mes ami(e)s que vs avez trouvee cet occasion d'ouvrire se site dc on est pret de vs en vs encourrangeant de continue les effort jusqu'aubout puisque le comores attand notre retoure en raportant bcp des bonne chs dc je tien cet occasion en vs souhaites un bonne annee 2007 avec pleinement de boneheur et encore la succer aux etudes inchaallaah .bonne idi aussi a mes ami(e)s de MVOUNI QUI SONT LNABA A DAKAR SANS OUBLIEE CE QUI RESIDE EN FRANCE,MAROC,EGYPTE.SIRY ET DOUBAI...ECT

hamidou adame Le 31/12/2006

great to find this web site published by the comoran'staudent in dakar so i wish the best happen for them in anyway about thr study and to encourrange them to add thr effort.
thank you but let ME introduce you who amI 'cause i'm student comoran in cairo egypte at british' s center and azhar university.BUT MY HOME TOWN IN COMOROS IS MVOUNI BAMBAO. SO I WISH TO TAKE THIS GREAT TIME TO SAY HAPPY IDI TO MY FRINDS which they live thr in senegal and maroco,egypt ,france sirya ...ect

ahmed abdallah Le 17/11/2006

wanama wa comores wou nono mwema wahanyou tsidjipviwa halisi ne sit yinou hawou kaya m'drou n'goudjipviwa halisi ehikaya m'drou hayi parisa,
mimi tsikousoudiya owanaziyoni wa comores bahati na djitihadi n'djema , na mimi tsi m'na chiyoni
cha mimi m'drou wahazi hounou marseille france ,ohatrou comores M'vouni bambao marahaba ni mwatrendeya ye fikira yinou

Ali Abdou Mdahoma Le 19/10/2006

Mes chers compatriotes, je vous salue tous. Il y a presque 6 mois que je ne vous ai pas écrit à cause du changement du site. En effet, j'ai retrouvé le nouveau site et je vais essayé de vous soumettre mes prtites idées pour contribuer à l'édifice de notre littérature. Actuellement des nouveaux écrivains emboitent le pas à Toihiri et à Aboubacar S.Salim et ce ne sont pas les moindres car nous avons Salim Hatubou originaire de Hahaya, qui est doté d'une très bonne plume et qui nous laisse tant d'espoir quand à l'emergence de la nouvelle littérature comorienne. Salim Hatubou a 36 ans et a publié une vingtaine d'ouvrages sur tous les genres littéraires, de la poésie, du théâtre, des nouvelles et surtout beaucoup de romans. Contrairement a ses aînés qui se sont consacrés à stigmatiser le colonialisme ( Et la graine) d'Aboubacar, la dictature et ses lots de malheur qu'elle engendrés, par exemple le mercénariat, la corruption, le népotisme et les assassinats, salim hatubou aborde des sujets qui n'ont jamais été soulévés par ces prédécesseurs. Son roman "Hamouro" en est l'exemple. Dans ce roman il parlé du contentieux Maoré et les kwassakwassa, les embarcations de fortunes que les Comoriens des trois îles, et surtout ceux d'Anjouan empruntent pour se rendre à Mayotte. Un cimétière marin s'est constitué depuis que Balladur a instauré le visa. il y a beaucoup de mort et les survivants sont persécutés par les maorés comme des animaux empestés. le comorien est interdit de vivre dans son propre pays. Des raffles, des tortures et des harcelements moraux car on les dépouille de tous leurs effets personnels, on brûle leur maison et les menotte brutalements tout en les injuriant. Salim Hatubou a condamné ces maladresses pérpétrées par les polices, les gendarmes et les cotoyens maorés eux mêmes qui dénoncent le Comoriens moyenant 20 euros par tête dénoncée. C'est du jamais vu.

mouigni chioni rashadi Le 09/10/2006

bonjour tout le monde! je voudrais un cite auqel je trouverai des sources sur la litterature comorienne car j'ai un travail sur celà.je vous remercie

Thouraya Le 02/10/2006

Bonjour,
Voilà, je me présente je m'appelle Thouraya et j'habite à Champigny sur marne en région parisienne et j'ai une cousine qui habite aux comores et qui voudrait étudier au senegal l'an prochain. Alors si vous avez des informations sur le sujet contactez moi , svp, ce serait super gentil à vous.merci, à bientôt.

mohamed chami mohamed Le 25/09/2006

i am a comorian student in cairo,
i'm studying hotels & tourism english section in the international accademy in cairo second year .as an ambution, i would like to work in my country.
so i suppose that friendship may helpe me in my life. by the way i will be glad to make friends in all
over the world especially in my home country

see you soon

administrateur du site Le 08/07/2006

Chers visiteurs

Nous avons mis en ligne ce site pour vous informer de ce que deviennent les comoriens du Senegal et surtout reunir les etudiants comoriens du monde entier pour en faire des dirigeants uni de l'avenir de notre pays. Nous ne savons pas encore si nous avons reussie mais nous savons en revanche qu'ilreste beaucoup a faire. C'est ainsi que nous saluons avec grand plaisir la mise en ligne du site officiel des etudiants comoriens au senegal qui se decouvre par l'Url : www.comosen.net. Cette evenement heureux pour tout le monde nous oblige a modifier notre façon de fonctioner dans ce site. Rassurez vous nous n'allons pas supprimer votre site dont nous vous remercions de tous vos encouragements. Une nouvelle version du site www.etudiants-comoriens.fr.st sera mise en ligne dans les semaines qui viennent et sera entierement dedier au premier journal (hebdomadaire) des etudiants comoriens au senegal "LE PATRIOTE" Nous vous remercions de la confiance que vous nous avez accordé de puis un peu plus de trois ans maintenant.


L'administrateur du site

chamssia Le 02/07/2006

bonjour!!!
moi je suis une jeune comorienne, j'habite actuellement en france ( nice) c la prémier fois que je vois cette sit bravo franchement c bien comme ca sa nous permet de parlent avec des etudiant (e) qi se trouve la bas . merci tchao.

Ibrahim Saandi KEMBA Le 29/06/2006

Je suis très ravi.L'initiave est bonne.Que ça soit un exemple pour tout le monde. Aussi, je vous encourage à persévérer et à aller de l'avant. Seulement, soyons prudents et souhaitons toujours le meilleur pour nous.

Ali Abdou Mdahoma Le 22/04/2006

Je suis en thèse de doctorat de lettres modernes et j'encourage sincèrement les étudiants comoriens à l'étranger et en l'occurrence ceux du Sénegal de doubler leurs efforts pour parvenir à traiter des sujets de la littérature comorienne. Certes chacun est libre de choisir le sujet qui lui plait mais toujours est-il que cette littérature est trop jeune et à besoin en effet des chercheurs audacieux qui puissent la promouvoir. A l'instar de Mohamed Toihiri notre premier romancier, certains jeunes comoriens emergent dans l'écriture de divers sujets de la vie quotidienne des comoriens. je vous souhaite bonne chance.

ALI ABDOU MDAHOMA Le 22/04/2006

j'ai travaillé sur les oeuvres de Mohamed Toihiri et d'Aboubacar Sais Salim en Master 2 ( ancien DEA) et en doctorat je me suis consacré dans les oeuvres de Mohamed Toihiri notamment "La république des Imberbes", Le kafir du karthala, nationalité, l'école de bangano et les autres pièces de théatre et articles qu'il a publiés au cours de ces dernières années.
Mon sujet est le suivant: "L'esthétique du combat dans les oeuvres de Mohamed Toihiri".
Pourquoi le mot combat? Et bien parce que la lecture que j'ai faite m'a laissé penser à un combat acharné du narrateur ou plutôt des héros de ces ouvrages, en commençant par Guigoz (Ali soilih) dans la république des imberbes et Idi wa mazamba dans la kafir du karthala. ce dernier qui symbolise l'intellectuel comorien, je vous signale que dans le roman il était medecin, il a combattu non seulement sa maladie qui s'avèrait incurable car il avait un cancer, les problèmes liés au grand mariage dans son village de Mitsandzalé mais aussi il avait en tête le souhait de se sacrifier pour le bien être de son peuple face au mercenariat. Le narrateur a dégagé le thème de l'amour de la patrie car aux Comores chacun se fie de sa famille, de son quartier, de son village, de son île et même de son clan. Ceci fait que l'amour de notre cher pays fait défaut. c'est peut être un problème d'éducation. on devait enseigner ça aux enfants à partir de l'école maternelle ce que c'est l'amour de son pays au même titre que tous les enfants du monde entier. C'est ce qui a engendré les rivalités inter-îles qui pourrissent la vie des Comoreins actuellement. Des tentatives de cessessions ont opérées à Anjouan et à Mohéli pour finalement se rattacher à la France. le mot n'existe pas car aucun dans le monde n'a jamais essayer de retouner dans la colonie. réocoloniser, néocolonialisme, je ne sais pas, en tout état de cause c'est honteux de le dire. Les Comores ne cessent de faire l'objet de la honte. Donc mes chers frères et soeurs sachent très bien que les Comores n'attendent que nous, étudiants à l'étranger mais aussi ceux qui étudient sur place car on vient d'ouvrir une université. Du courage.

Ahamada Moussafire Le 19/04/2006

J'ai la tristesse de vous annoncer que dans une semaine ou deux ce site disparaitra, Mais j'ai aussi le plaisir de vous annoncer que celui sera remplacé par le site www.lepatriote.fr.st. vous aurez les mêmes services encore plus d'infos et plus de distraction. Sachez que ce site est deja en ligne et que vous pouvez desormais le visiter au www.lepatriote.fr.fm.
Encore une fois nous vous remercions de la confiance que vous nous avez fait durant ces trois années.

nadjim***********din Le 18/04/2006

I'm really like an open book. I love making new friends cos to me friendships are treasures we get to keep for life and we get to make memories that no one could ever take away. Once i've made a good friend, i am willing to go all out for them. I like Honesty in a friendship...always keep it real -------I earn a friends trust, so that they can always see me as a person that they can always turn too.... Each person is different and that is the great part cos it makes us all unique and by this we are able to learn loads of great things from our friends
goooooood time
thankxxxxxxxxxx

Écrire un message sur le livre d'or

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site